Bienvenue dans un monde d'écriture

L’Ange de la Nuit, tome 3 : Au-Delà des Ombres

L'Ange de la Nuit, tome 3 : Au-Delà des Ombres dans Critiques et chroniques littéraires langedelanuitAuteur
Brent Weeks

Genre
Fantasy

Éditeur
Bragelonne [Grand format]
Milady [Poche]

Nombre de pages
552 [Grand format]
697 [Poche]

Année de parution
2009 [Grand format]
2011 [Poche]

L’Ange de la Nuit, tome 1 : La Voie des Ombres
L’Ange de la Nuit, tome 2 : Le Choix des Ombres

Synopsis
Le tueur parfait n’a pas de conscience, il a une mission.
Cénaria est un royaume brisé et exsangue où règnent la famine et le désespoir. Il n’est plus défendu que par une armée misérable. Kylar Stern voudrait placer son ami Logan sur le trône, mais comment réussir sans recourir au meurtre? Au nord, le nouveau Roi-dieu a un plan. C’est de la pure démence mais, s’il parvient à le réaliser, personne ne pourra plus l’arrêter. Kylar a enfin appris le prix tragique de l’immortalité. Pour sauver ses amis, et peut-être même ses ennemis, il doit accomplir l’impossible: assassiner une déesse. S’il échoue, il condamnera la moitié d’un continent. S’il réussit, il perdra tout ce à quoi il tient.

Avis
Après deux premiers tomes franchement bons, il fallait que le final soit à la hauteur. Et c’est tout à fait le cas en ce qui me concerne.

Kylar livre ici l’ultime bataille de la guerre, celle qui définira l’avenir du continent, mais aussi le sien, d’autant qu’il sait désormais ce qu’il doit payer pour sa récente immortalité, et comprend enfin ce qu’a pu traverser Durzo au fil des siècles…
Les enjeux sont posés, Kylar affronte son plus gros défi, les personnages sont seuls face à eux-mêmes, et ça ne déçoit pas. Certes, certains enjeux peuvent paraître classiques, de même que le traitement de la guerre avec les alliances et tout le reste… Mais la plume de Brent Weeks reste efficace, de même que ses personnages bien campés.

D’autant qu’il résiste à la tentation de nous offrir des moments épiques tout du long sous prétexte que c’est la guerre. Non, ici, nous passons du temps avec les stratégies et les doutes, avec les choix et leurs conséquences, jusqu’à une fin qui laisse à Kylar le choix entre la peste et le choléra.
Les sentiments prédominent dans cet épilogue, ce sont eux qui mèneront chaque personnage vers la fin de son histoire, qu’elle soit heureuse ou tragique, et ça ne se fera pas sans dégâts…

Difficile de vous en dire plus sur l’ensemble sans spoiler, aussi conclurai-je simplement qu’il s’agit là d’une très bonne conclusion à une très bonne trilogie, qui se maintient ainsi tout du long à un assez haut niveau. Bref, à lire pour tout amateur de fantasy =)

6 novembre, 2012 à 16:50 | Commentaires (1) | Permalien


Milady arrête Kate Daniels

Milady arrête Kate Daniels dans Actu KateDanielsBon, la messe est dite, après plusieurs semaines d’incertitude. Milady a décidé d’arrêter la saga Kate Daniels, comme le confirme Stéphane Marsan (qui n’écarte encore toutefois aucune piste, même si rien n’est prévu dans l’immédiat pour reprendre) dans une interview accordée à Fantasy Gate.

Coup dur pour les fans de cette saga bit-lit, surtout après l’arrêt de Jaz Parks et la situation difficile de Rachel Morgan (qui pourrait malheureusement suivre le même chemin) chez le même éditeur, et les efforts déployés par Milady, détaillés sur leur Twitter.

Ces séries ont ainsi eu droit à deux éditions différentes, des efforts de suite et quelques promotions, mais rien n’y a fait, elles sont restées loin derrière d’autres en terme de ventes.
La sanction logique a donc fini par tomber, à la déception des fans.

Déception qui précède parfois la colère envers la maison d’édition.
Il est donc bon de rappeler que l’éditeur ne se moque ici de personne et répond juste malheureusement à une réalité économique : si une série ne se vend pas, elle s’arrête. Comme on peut le constater dans les autres domaines culturels.

Acheter les droits d’édition sur une série, c’est un pari sur l’avenir et les ventes, ainsi que des dépenses nécessaires sur le marketing, la traduction, les couvertures… Bref, un pari et un investissement. Et s’il n’y a pas de retour suffisant sur cet investissement, il est logique de finir par tout arrêter. Bien sûr, si on achète une série, logiquement, c’est qu’on l’apprécie et on fait donc des efforts pour qu’elle fonctionne, quitte à rogner sur certains points (dans le jeu vidéo, c’est la traduction qui disparaît des frais, par exemple, quand une série de jeux a du mal…). Mais si rien n’y fait et que ça ne décolle pas, il arrive un moment où il faut savoir dire stop.

C’est ce qu’a fait Milady ici, comme ce fut déjà le cas avec Jaz Parks et Les Dossiers Dresden. Aucune volonté de se moquer de qui que ce soit, juste la réponse à des ventes insuffisantes. Car il est bon de rappeler qu’une maison d’édition n’est pas faite que de passion, elle est faite aussi de ventes et de bénéfices. Ce qui inclut parfois certains sacrifices dans le catalogue pour pouvoir continuer autre chose.
C’est toujours triste de voir une série s’arrêter alors qu’elle n’est pas terminée et/ou n’a même pas atteint la même parution que la VO, mais on ne continue pas à éditer quelque chose qui ne se vendra qu’à une petite poignée d’exemplaires, malgré l’intérêt et les fans existants.

Mais bon, avec un peu de chance, la saga aura peut-être droit à une nouvelle chance, chez Milady ou ailleurs, qui sera cette fois la bonne.

30 septembre, 2012 à 14:03 | Commentaires (6) | Permalien


Wild Cards arrive chez J’Ai Lu

Wild Cards arrive chez J'Ai Lu dans Actu Wild-Cards-1Ce ne sera une surprise pour personne, mais George R.R Martin est désormais bien vendeur suite au succès de la série adaptée du Trône de Fer, comme l’ont prouvé les envolées des ventes des tomes de la saga.

Mais si son œuvre la plus imposante et connue reste cette saga, il a bien d’autres choses à son actif. Nous avons ainsi pu découvrir en français récemment Riverdream, où il écrivait sur les vampires durant un voyage en vapeur sur le Mississipi. Dans sa version originale, le livre datait de 1982, soit quatorze ans avant le premier tome aux États-Unis du Trône de Fer.

Aujourd’hui, c’est au tour de Wild Cards, immense saga collective débutée en 1987, d’arriver chez nous. Forte d’une vingtaine de romans et diverses anthologies, le tout édité par Martin, donc, elle compte parmi ses auteurs George R.R Martin lui-même, Roger Zelazny (Les Princes d’Ambre), Melinda M.Snodgrass (scénariste de plusieurs épisodes de Star Trek The Next Generation et auteure d’une trilogie de science-fiction nommée Circuit), Chris Claremont (auteur de comics connu notamment pour son travail sur les X-Men), et bien d’autres…

L’action de Wild Cards débute dans un univers parallèle, uchronique.
Nous sommes en 1946. Un virus alien a changé le monde, les malades ont dû faire un « choix ». Ceux qui ont tiré la Reine Noire, soit 90% des concernés, sont morts. Ceux qui sont tombés sur le Joker, soit 9%, sont devenus des monstres, déformés, brisés, haïs et redoutés de tous… Quant aux plus chanceux, ceux qui ont tiré l’As, soit 1% des malades, donc, ils ont gagné des pouvoirs…

Un univers prometteur, donc, disponible chez nous dès 2013.

Wild Cards fait son arrivée en France

19 septembre, 2012 à 9:43 | Commentaires (0) | Permalien


Fitz Loinvoyant et le Fou reviennent

Fitz Loinvoyant et le Fou reviennent dans Actu assassinroyalL’Assassin Royal, de Robin Hobb, est rapidement devenu un cycle majeur de la fantasy. La série se découpe en deux cycles, L’Assassin Royal et Le Prophète Blanc, réunis sous le seul nom de L’Assassin Royal en français, et étalé sur treize tomes dans cette édition française. Ces deux cycles racontent donc les aventures de Fitz, et on peut rajouter Les Aventuriers de la Mer comme cycle intermédiaire, et Les Cités des Anciens comme cycle qui fait suite, avec d’autres personnages. Oui, je sais, ça commence à faire beaucoup.

Mais Robin Hobb ne semble en avoir fini ni avec ce monde, ni avec Fitz lui-même.
En effet, suite à une mise en précommande d’Amazon d’un livre nommé Fitz Fool 1 Hb (on notera que le site est coutumier de la précommande d’articles pas encore annoncés officiellement, quel que soit le domaine…), Robin Hobb s’est vue contrainte de communiquer en urgence et de confirmer l’existence d’un futur nouveau volume aux aventures de Fitz et du Fou !

Il va sans dire que cette officialisation très prématurée la gêne assez, d’autant que son éditeur demandait cela depuis plusieurs années. Sans oublier que la pression qu’elle met sur ses épaules est énorme.
Selon son propre avis, rater ce volume signifierait simplement la fin de sa carrière.

Mais n’attendez plus aucune autre information.
Robin Hobb rappelle qu’elle n’est pas une grande communicante quand elle écrit, et elle va donc s’isoler et ne rien laisser filtrer. Bref, la prochaine news, si tout va bien, sera là pour vous annoncer la couverture et/ou la date de sortie définitive.
Donc, patience.

15 septembre, 2012 à 13:51 | Commentaires (2) | Permalien


La Tour Sombre s’écroule encore

La Tour Sombre s'écroule encore dans Adaptations et projets avec auteurs à venir DarkTowerDécidément, ce projet devient plus un running gag qu’autre chose. Rappel.
Ron Howard veut absolument adapter le cycle western/fantasy/fantastique de Stephen King en sept volumes, La Tour Sombre. Universal s’intéresse alors au projet, qui prend une forme bâtarde étrange, à savoir une trilogie cinéma et une série télé qui seraient donc réunies pour adapter tout le cycle. Javier Bardem signe pour le rôle de Roland par la suite.

Quelques temps plus tard, le studio abandonne le projet. Il aurait coûté trop cher. Et on peut raisonnablement supposer que sa rentabilité était un pari risqué, tant le cycle de King est relativement méconnu.
Fin de l’histoire. Du moins chez Universal.

Ron Howard, têtu, garde l’idée et cherche un nouveau producteur. Après plusieurs mois, c’est au tour de la Warner Bros de reprendre le projet, avec option possible de la série sur HBO. L’adaptation semblait donc se relancer, avec cette fois Russell Crowe qui semblait prêt à reprendre le rôle de Roland, Javier Bardem n’étant plus libre.

Hé bien, finalement, la Warner lâche aussi le projet !

Un espoir subsiste cependant encore. Media Rights Capital, boosté par le succès de Ted et avec des accords de distribution avec Warner, serait en effet intéressé. Après tout, jamais deux sans trois…

Un troisième abandon à prévoir ?

Pour régler le problème, si on commençait par se décider formellement pour une forme précise ? Soit on fait sept films, soit on fait une série, mais on oublie le projet bâtard. Ensuite, on confie le tout à Frank Darabont, proche ami de King et qui a déjà adapté deux de ses livres avec La Ligne Verte et Les Évadés. On fait signer Hugh Jackman en Roland (oui, j’y tiens ^^) et on met King à la supervision du scénario et des visuels.

Voilà qui devrait attirer pas mal de monde en plus des fans de la saga, non ?

Ou alors, on va au plus simple, on annule tout.

21 août, 2012 à 12:20 | Commentaires (0) | Permalien


L’Ange de la Nuit, tome 2 : Le Choix des Ombres

L'Ange de la Nuit, tome 2 : Le Choix des Ombres dans Critiques et chroniques littéraires lechoixdesombresAuteur
Brent Weeks

Genre
Fantasy

Éditeur
Bragelonne [Grand format]
Milady [Poche]

Nombre de pages
546 [Grand format]
704 [Poche]

Année de parution
2009 [Grand format]
2011 [Poche]

L’Ange de la Nuit, tome 1 : La Voie des Ombres

Synopsis
Le tueur parfait n’a pas de nom, il a plusieurs visages.
Kylar Stern a renoncé à sa vie d’assassin. Son maître Durzo et son meilleur ami Logan Gyre, l’héritier du trône, ont trouvé la mort au cours de l’invasion brutale du pays par les armées du Roi-dieu. Kylar part s’installer dans une autre ville, fait de nouvelles rencontres et change de métier.
Mais lorsqu’il apprend que Logan est toujours vivant, prisonnier dans une prison infâme où il doit cacher son identité, Kylar est confronté à un terrible dilemme : abandonner la voie des ombres à tout jamais et vivre heureux avec sa petite famille, ou bien replonger dans la violence et mettre à profit ses talents mortels pour sauver son pays et son ami… au risque de tout perdre.

Avis
Si vous suivez le lien plus haut, vous constaterez que j’ai adoré le premier tome. Ce deuxième épisode devait donc confirmer tout le bien que je pensais de l’univers de Brent Weeks. Et il y réussit particulièrement bien :D

Le second volet de sa trilogie de L’Ange de la Nuit met ses personnages au fond du trou (sans mauvais jeu de mot… Vous comprendrez en le lisant, si ce n’est pas déjà fait x)) et les met régulièrement face à eux-mêmes ou à des choix terribles. Chaque acte a ici des conséquences qui vont bouleverser pas mal de choses, que ce soit pour Kylar, Élène, ou Vi…

La trame principale est assez simple à suivre. On reprend là où s’est terminé le premier tome, et on suit la guerre qui arrive. Ce qui nous amène à des situations parfois attendues, mais toujours efficaces, avec des personnages toujours aussi bien définis. Les évènements s’enchaînent à un rythme assez effréné, sans pour autant perdre le spectateur, et Brent Weeks s’amuse à jouer avec les clichés de la fantasy, notamment avec un gros sur la fin.
C’est toujours aussi fluide et agréable, on découvre les pouvoirs de Kylar en même temps que lui, et on se demande bien qui est ce mystérieux Loup…

Comme pour le premier tome, l’intrigue « de base » se résout à la fin, tout en s’insérant parfaitement dans une histoire plus imposante livrée sur les trois volumes. Quant aux ultimes lignes, elles délivrent un tel coup de théâtre qu’on attend un final particulièrement explosif pour le troisième tome.

Bref, un livre encore bien mené, où l’on passe par quasiment toutes les émotions avec les personnages, avec beaucoup d’action bien fluide et un final qui nous annonce une conclusion épique.
Bref, je vous donne rendez-vous pour le tome 3 :D

3 août, 2012 à 13:44 | Commentaires (4) | Permalien


Russell Crowe en quête de la Tour Sombre ?

Russell Crowe en quête de la Tour Sombre ? dans Adaptations et projets avec auteurs à venir rolandEt le feuilleton continue. Ron Howard avait dit qu’il n’abandonnerait pas l’adaptation de La Tour Sombre, la saga en sept tomes de Stephen King, malgré les problèmes qui sont là depuis les premières annonces, il y a deux ans.

Donc, petit rappel des faits, Universal voulait adapter la saga au cinéma. Le projet fut confié à Ron Howard, donc, avec Brian Grazer et Akiva Goldsman à ses côtés. On apprit ensuite le modèle bâtard du projet, avec trois films et deux saisons d’une série télé, puis Javier Bardem choisi pour incarner Roland. Et jusque-là, tout allait bien.

Puis rapidement, les problèmes de budget sont arrivés, le projet a traîné en longueur, et le tout fut finalement officiellement annulé, au grand dam de Ron Howard, qui voulait vraiment faire ce film.
Aussi se remit-il en quête de producteurs, toujours avec Grazer et Goldsman. Et il semblerait que sa quête soit terminée.

La Warner aurait en effet bel et bien racheté les droits et serait sur le point de lancer le projet. Grazer et Goldsman seraient donc déjà en train de plancher sur un nouveau scénario, qui devrait être soumis au studio d’ici deux semaines. Côté casting, Javier Bardem n’étant plus disponible, Russell Crowe aurait récupéré le rôle de Roland.
Quant à la série, aux dernières nouvelles, elle devrait débarquer sur HBO.

Bref, si tout cela s’avère exact, il restera toujours à finir le projet, parce qu’il ne serait alors pas plus avancé qu’avec Universal, pour l’instant. Attendons de voir les annonces prochaines.

PS
J’exige toujours Stephen King surveillant de très près l’adaptation de son cycle majeur, et je veux voir Russell Crowe disparaître pour Hugh Jackman. Cela dit, la première proposition est très probable.

La Tour Sombre enfin érigée au cinéma ?

3 août, 2012 à 9:09 | Commentaires (0) | Permalien


Frey jette l’ancre de la Ketty Jay…

Frey jette l'ancre de la Ketty Jay... dans Actu 1110-freyVoilà une saga qui ne s’étirera pas trop en longueur. Pour les amnésiques ou les retardataires, je vous parle du tome 1 dans cet article.

Chris Wooding a donc annoncé qu’il mettrait fin aux aventures de Darian Frey et son équipage avec le tome 4 de The Tales of the Ketty Jay, sobrement rebaptisée Frey chez nous.

Si un fil rouge pouvait se faire voir dans la saga, elle était bâtie comme une série d’histoires tout à fait indépendantes, et était prévue pour durer plus longtemps. Mais Wooding a vu que l’intrigue générale s’étoffait bien plus que ce qu’il avait prévu, et préfère donc stopper la série avec ce quatrième tome plutôt que trop diluer et risquer d’offrir une saga à la qualité très irrégulière.

Une raison tout à fait compréhensible et qui est tout à son honneur, même s’il faut bien admettre que les aventures de cet équipage hétéroclite et attachant vont nous manquer.

La saga The Tales of the Ketty Jay se composera donc de quatre tomes en VO : Retribution FallsThe Black Lung CaptainThe Iron JackalThe Ace of Skulls. En France, on peut trouver les deux premiers volumes, sous les titres de Frey et Frey, tome 2 : L’Épave Perdue. Le premier est disponible en grand format Bragelonne et en poche Milady, le second n’existe encore qu’en grand format.

Une bien belle saga d’aventures à découvrir, en tout cas =)

31 juillet, 2012 à 20:33 | Commentaires (0) | Permalien


Clare et Black s’associent sur une série

Clare et Black s'associent sur une série dans Actu Picture-13Cassandra Clare, connue pour La Cité des Ténèbres, et Holly Black, qui a écrit Les Chroniques de Spiderwick, s’associent pour une saga écrite à quatre mains.

Si le titre de la saga en en question n’est pas encore connu, on sait déjà que le tome 1 s’appellera The Iron Trial (littéralement, L’Épreuve de Fer/d’Acier) et que l’ensemble devrait comporter cinq tomes au total.

Côté histoire, on suivra Callum Hunt, douze ans, qui a grandi avec, en tête, trois grandes règles tournant autour de la méfiance qu’il faut éprouver envers les sorciers. Bien évidemment, notre jeune ami va les enfreindre et voir sa vie changée pour que l’histoire débute :D

Il semble que l’idée ait fait l’objet d’une réflexion de plusieurs années entre les deux auteures. Un travail qui semblait donc leur tenir à cœur.

Dans un autre ordre d’idée, la saga aurait déjà vu le studio Constantin Films acquérir les droits d’adaptation du premier volume et éventuellement de toute la série.
Mouvement logique de la part de ceux qui ont déjà les droits de La Cité des Ténèbres.

Mais il sera temps d’en parler plus tard, The Iron Trial n’arrivera pas avant 2014.

Holly Black et Cassandra Clare sur une série commune

21 avril, 2012 à 18:30 | Commentaires (0) | Permalien


La Tour Sombre se redresse chez Warner ?

La Tour Sombre se redresse chez Warner ? dans Adaptations et projets avec auteurs à venir darktowerJe l’ai déjà abordé, l’adaptation cinéma et télévision (le modèle prévu ayant été trois films et une série dont chaque saison se passerait entre deux films) de La Tour Sombre, la grande saga de Stephen King, n’a finalement pas trouvé suite chez Universal, notamment à cause du budget, étant finalement annulée. Mais Ron Howard n’a jamais lâché l’idée de trouver un producteur.

Les dernières rumeurs concernaient la série, qui intéresserait HBO. Rien de confirmé cependant. Aujourd’hui, on va parler des films. En effet, selon Deadline, le projet serait de retour, cette fois chez Warner Bros. Le studio serait en négociation avec Week Road et Imagine pour lancer au moins un film.

Selon leurs sources, on devrait garder Ron Howard à la réalisation et Akiva Goldsman au scénario (le studio aurait déjà racheté son travail et il aurait été payé pour une réécriture), mais Javier Bardem en Roland ne serait plus acquis. Si l’acteur avait en effet été choisi à la base, il faudrait cette fois que son agenda lui permette de participer, la production débutant, toujours selon Deadline, quelque part au premier trimestre 2013.

Aucune annonce officielle de la Warner, il va falloir attendre pour savoir si ceci va se confirmer ou s’infirmer. Quant au modèle choisi pour l’adaptation, les négociations ne portant apparemment que sur un seul film dans l’immédiat, il est bien trop tôt pour savoir si l’idée films + série sera conservée ou si on part vers une saga uniquement cinéma (ou, pourquoi pas, si ça s’infirme, une série télé uniquement ?). En tout cas, si c’est oui et que Javier Bardem n’est pas disponible, pensez à Hugh Jackman, hein, messieurs les producteurs. Je dis ça comme ça…

En tout cas, la Warner s’intéresse à Stephen King, n’oublions pas que Le Fléau est toujours en cours avec eux. Alors, pourquoi pas La Tour Sombre ?

Warner Bros pour adapter La Tour Sombre ?

13 mars, 2012 à 9:31 | Commentaires (2) | Permalien


123