Bienvenue dans un monde d'écriture

» Catégorie : Actu


Millennium tome 4 ? Peut-être…

Commentaires » 0

Eva Gabrielsson, ancienne partenaire de l’auteur Stieg Larsson (décédé en 2005), a démenti les rumeurs au sujet du 4e tome de Millennium.

Non, il n’y a pas de 4e roman complet sur le PC de Larsson.
Elle précise toutefois qu’il y a bien environ 200 pages écrites pour un éventuel 4e tome, qui n’a donc jamais été fini. Ce qu’elle avait d’ailleurs déjà fait plus tôt, en disant aussi qu’elle pourrait éventuellement le terminer elle-même.

Il n’en avait pas fallu plus pour enflammer les imaginations et lancer la rumeur d’un 4e tome fini.

Aujourd’hui, ces 200 pages existent encore, semble-t-il, et Gabrielsson semble décidée à le terminer, comme elle le disait.
Elle attendra toutefois que les soucis judiciaires avec la famille de Stieg Larsson soient terminés avant d’écrire la moindre ligne en plus de ces 200 pages.

Donc, un 4e tome arrivera sans doute, mais ce n’est pas pour tout de suite =)

Et moi, faudrait déjà que je lise la trilogie de base…

Millennium tome 4 par Eva Gabrielsson à venir ?

Al Qaida « propagandise » façon Disney

Commentaires » 2

Bon, la propagande dans la littérature et le ciné, voire le jeu vidéo, c’est pas nouveau…

Personne n’a oublié Top Gun, FireFox L’Arme Absolue, America’s Army, et j’en passe…
Oui, c’est surtout américain.

Hé bien, voilà la même chose, mais par l’ennemi juré, j’ai nommé Al Qaida. La branche yéménite, plus précisément.

Alors, oui, tonton Oussama est mort et ne peut plus veiller sur son troupeau, mais on dirait qu’ils y arrivent tous seuls.
Et il faut croire que recruter dans les mosquées (et, avant qu’on me saute dessus, NON, ce n’est pas le cas de toutes les mosquées du pays ou dans le monde, la bonne majorité d’entre elles sont encore ce qu’elles sont censées être, à savoir des lieux de culte, de foi et de paix) n’est plus suffisant.

Et si on formatait directement les gosses quand ils sont tout jeunes et innocents ?
Allez, c’est dit, et voilà comment un groupuscule terroriste décide de lancer une BD et un film d’animation à caractère bien propagandiste pour préparer une génération future…

Alors, réaction au premier degré : Il va falloir les calmer, là, ça commence à aller bien trop loin, et ça fait peur.
Réaction au second (voire plus) degré : J’exige une traduction de ce futur nanar de compét annoncé, histoire de bien rigoler !

La propagande d’Al Qaida à destination des enfants

We Love Words

Commentaires » 4

Quand on y regarde de près, les différentes catégories d’artistes ont chacune un endroit où s’exprimer. En vrac, selon les disciplines…

Youtube, Dailymotion, MySpace, DeviantArt, et j’en oublie forcément.
Mais ne manque-t-il pas du monde dans cette forêt de sites communautaires ? Non ? Et les auteurs, alors ?

Hé oui, ceux qui aiment jouer avec les mots, qui écrivent (dans tout ce qui peux exister comme domaines d’écriture), ils n’ont pour ainsi dire rien.
Mais ceci est terminé.

Il existe aujourd’hui We Love Words, qui propose de partager les écrits dans un réseau social réservé à cette discipline.

Petite visite en vidéo

Alors, n’hésitez pas à venir lire, noter, écrire et partager :D

Le Cimetière des Romans Inachevés

Commentaires » 0

Nous avons tous des projets inachevés en tout genre.
Même les auteurs réputés ont parfois des romans qu’ils ont laissés en plan, comme ça, par manque d’inspiration, peur de l’échec, ou autre chose…

Hé bien, un nouveau site a vu le jour, et son concept est tout simplement de compiler ces projets avortés. Peu importe l’élément (début, milieu, fin…), vous pouvez poser votre texte jamais fini dessus, et peut-être le faire accéder au Hall of Fame.

Bref, bienvenue sur le bien nommé My Unfinished Novels, qui est encore en Bêta et purement anglophone.

Qui sait, peut-être certains auront-ils une nouvelle vie, repris par leurs auteurs qui les redécouvriront à cette occasion…
Ou peut-être qu’ils donneront lieu à de belles polémiques sur la paternité de futurs romans :D

Concept sympa, mais risqué.

Article d’après Actualitté

Les Schtroumpfs communistes et nazis !

Commentaires » 0

Décidément…

Après Fondation qui inspire Al-Qaeda et Harry Potter allégorie du terrorisme et de la lutte US, voici… Les Schtroumpsf nazis et communistes. Si.

Antoine Buéno, maître de conférences à l’IEP de Paris et romancier, a décidé de révéler le vrai visage de ces petits hommes bleus : sous couvert de littérature enfantine, les aventures des schtroumpfs seraient une sorte de traité sociopolitique communiste et nazi ?

La société Schtroumpf « est un archétype d’utopie totalitaire empreint de stalinisme et de nazisme » a-t-il affirmé à l’AFP. Et c’est ce qu’il tente de prouver dans Le petit livre bleu (aux éditions Hors Collection).

En effet, les Schtroumpfs vivent en autarcie, dans une société repliée sur elle-même et autosuffisante. Ils travaillent tous ensemble, pour la collectivité et ne connaissent pas la propriété privée. Enfin, ils sont dirigés par un chef unique et respecté : le grand Schtroumpf. Idéal de la figure paternaliste avec sa barbe blanche et son autorité bienveillante mais ferme.

Par ailleurs, Buéno nous explique que les schtroumpfs sont racistes, faisant l’apologie de la race aryenne avec une schtroumpfette blonde et considérant les schtroumpfs noirs comme une calamité qu’il faut éradiquer du territoire schtroumpf (notre actualitté).

Sans oublier que leur ennemi juré, Gargamel, avec son gros nez crochu et ses sourcils broussailleux, peut facilement être comparé à une caricature antisémite d’autant plus que son chat s’appelle Azraël.

Toutefois, loin d’accuser Peyo, le cher papa des petits hommes bleus, de totalitarisme, de racisme ou d’antisémitisme, Buéno explique qu’« une oeuvre peut véhiculer une imagerie que son auteur, de bonne foi, ne cautionne pas. » Ce n’est donc pas de sa faute si Peyo, qui a connu l’occupation allemande, est imprégné d’idées nazies qu’il transmet involontairement aux bambins du monde entier.

Mais rassurez vous, selon Buéno, les albums sont devenus beaucoup plus pédagogiques depuis que le fils de Peyo a repris la plume paternelle en 1992. Rien à craindre pour vos chères têtes blondes, donc, qui pourront même aller voir (ou pas) le film qui doit sortir au cinéma en aout (notre actualitté) et s’offrir le nouvel album, Les Schtroumpfs et l’arbre d’or, qui paraîtra en novembre chez Le Lombard.

D’autant plus débile et édifiant que nazisme et communisme, ça va pas vraiment ensemble…
M’enfin, faut bien créer le buzz sur tout et n’importe quoi, hein ? :D

Par ici pour l’article original

Et un beau contre argumentaire

Quand la fiction inspire le terrorisme…

Commentaires » 0

Il y a décidément de grands malades sur cette planète…

D’abord, revenons en 2002, quand Fondation inspirait Al-Qaeda

En août, le magazine anglais attire l’attention de ses lecteurs sur une bien étrange relation établie entre un Russe, Dmitri Gusev, spécialiste de la science-fiction, qui faisait le lien entre le livre d’Isaac Asimov, publié en 1951, Foundation et le nom de l’organisation Al-Qaeda…

Si…

C’est que, pour Dmitri, il existe une corrélation forte entre le livre du romancier et l’organisation terroriste d’Oussama Ben Laden.

En arabe, Qaeda désigne une base militaire ou navale, mais également, en architecture, la base d’une pyramide. Par extension, le terme a servi à désigner une base – au sens base de données.

Bref.

On voit assez vite comment le rapprochement pourrait se faire, au moins sémantiquement. Entre Fondation et Qaeda. Mais selon le Russe, la coïncidence n’aurait pas réellement d’intérêt si le livre et l’organisation n’avaient pas bien d’autres points communs. La psychohistoire, la discipline créée par Asimov, serait même un outil dont se servirait l’organisation.

Hors de question d’accuser Asimov, pacifiste convaincu, d’alimenter les folies meutrières de terroristes, mais l’inverse serait assez probable -

Édifiant, n’est-ce pas ?

Et maintenant que Oussama Ben Laden est tombé, il semblerait que, selon le Hollywood Reporter, J.K Rowling soit une prophétesse.

Mais on va désormais pouvoir s’étouffer de rire, avec le nouveau parallèle établi entre la totalité de la saga Harry Potter, et les événements du 11 septembre. Hollywood Reporter estime en effet que les attentats, Al Qaeda, Ben Laden, et tout ce qui tournait autour de cette frange terroriste n’est pas sans rapport avec les romans de Rowling.

C’est qu’à la lecture de cette fresque de sorcellerie, des tas de gosses se sont aventurés avec Potter dans une lutte contre Celui qui ne doit pas être nommé, alias Voldemort, sorte de Père Fouettard – terrorisant, comme Oussama. Et si des premières aux dernières pages, Voldemort prend de plus en plus consistance, devenant un être incarné – ou presque – l’écho revient bien entre l’échec de Voldemort et les attentats.

Ainsi, au-delà de la figure énigmatique du personnage Voldemort, et inquiétante, comme doit l’être toute figure de méchant. Et bon nombre de sites dédiés à l’univers Potter n’ont pas manqué de tenter de comprendre l’homme Ben Laden, à la lumière du personnage Voldemort. Parce qu’en l’occurrence, la fiction leur permettait simplement de mieux appréhender la réalité.

Mais si l’on ajoute que Potter est décrit comme « the anointed one », désignant l’élu, ou quelque chose du genre, et que l’ »on sait combien les détracteurs d’Obama affectionnent de lui coller ce sobriquet… soudain la musique s’emballe.

Ce qui devient vraiment sujet à la polémique, pour les forums, c’est que la date de mort de Ben Laden et de Voldemort est là même : le 1er mai. Faux, ont rétorqué les plus intégristes, pour qui la chronologie est claire : Voldemort meurt le 2 mai 1998 au matin.

Maintenant, la seule question qui mérite d’être (im)posée est de savoir si l’adaptation en film de la fin d’Oussama Ben Laden, rapportera autant d’argent…

Étant donné que Nostradamus est étudié dans tous les sens par pas mal de monde, il est compréhensible qu’on aille chercher ailleurs pour voir l’avenir…

Et si Blade Runner ou Akira était l’après 21 décembre 2012 ?

1...56789