Bienvenue dans un monde d'écriture
  • Accueil
  • > Actu
  • > Fyctia ou comment les concours de graphisme se transposent à l’écriture

Fyctia ou comment les concours de graphisme se transposent à l’écriture

11390329_1616848938554736_5797978564960637459_nOh, un petit concurrent à Wattpad qui débarque. Et pourquoi pas ? Après tout, plus on peut exposer son écriture, mieux c’est, n’est-ce pas ? Surtout quand on peut bénéficier du retour d’éditeurs, comme le promet le site. Ah, mais attendez, Fyctia promet aussi autre chose sur l’annonce du site : le projet se présente en effet comme un concours d’écriture, avec un contrat d’édition chez un éditeur de best-sellers pour le vainqueur.

Bon, allez, après tout, pourquoi pas ? Avoir des retours, des avis, et la possibilité d’être édité, c’est un peu le rêve, et finalement, c’est un peu comme Wattpad, qu’est-ce qui pourrait bien mal tourner ? Hé bien, c’est la page Facebook qui nous répond là-dessus, et je vous promets que je vais essayer de rester calme.

Il y a en effet cette image qui chatouille un peu…
On y apprend donc le fonctionnement de Fyctia, et comment ça se moque un peu du monde…

Au début, tout va bien. On lance le thème et le concours, on poste son premier chapitre, les lecteurs lisent et aiment (ou pas)… Bref, la routine. Sauf que la suite pue le concours de graphisme foireux. En effet, seuls ceux qui auront reçu assez de « J’aime » auront le droit de continuer à poster leurs chapitres, et il en faudra de plus en plus à chaque palier ! Les autres ? Allez vous faire voir ailleurs et retournez sur un autre service ou sur vos blogs, Fyctia ne veut plus de votre texte, il vous faudra attendre le prochain thème pour poster du contenu dessus !
Ensuite, forcément, seuls les plus appréciés pourront être finalistes, et il leur faudra au moins 15 chapitres pour ça. Pas moins. C’est ensuite que le grand vainqueur sera désigné par un jury issu de la communauté et des éditeurs, et aura droit à son contrat d’édition (pour un titre potentiellement pas fini à ce moment, donc…).

Vous la sentez, la bonne grosse saloperie, là ? Non seulement, les textes pas assez appréciés n’auront pas de suite sur le service (se coupant donc potentiellement de quelques lecteurs potentiels qui n’iraient pas voir ailleurs), mais en plus, ça va être de la course aux « Like », avec de fortes probabilités que la prise de risques soit plus que minimale et qu’on tourne à « Bon, qu’est-ce qu’ils aiment, que je case ça dans ce chapitre pour m’assurer de continuer ? ». En un mot : une usine formatée ! Oui, ça fait trois, et alors ?

Ce truc n’a rien de « writer friendly », c’est juste du business d’un incroyable cynisme. Et le pire, c’est que ça va marcher, tant ils vendent du rêve !
Le lancement est prévu le 2 juillet, et je n’ai que quatre mots à leur dire : Allez vous faire voir !

Quant aux auteurs intéressés, on ne le répétera jamais assez, mais si vous voulez produire, alors, soyez égoïstes ! La phase d’écriture ne dépend que de VOUS, l’histoire doit être racontée selon la façon dont VOUS la voulez, avec les rebondissements que VOUS voulez y voir, sans vous soucier de qui aime ou pas. L’avis des lecteurs ne compte que sur une histoire finie, pour corriger les points qui posent problème. Avant cela, il ne sert à rien !
C’est la seule règle d’écriture valable. Sauf si vous préférez aller taper dans la course aux appréciations et vous formater sur ce qui marche, hein… Après tout, c’est vous qui choisissez.

25 juin, 2015 à 9:44


3 Commentaires pour “Fyctia ou comment les concours de graphisme se transposent à l’écriture”


  1. Jwann écrit:

    Même en dehors de l’aspect écriture, les concours aux likes n’avantagent que ceux qui ont 15000 amis et fans et on retombe dans l’idéologie débile du chiffre… Pourquoi pas faire un concours où le gagnant est celui qui écrit plus de pages que les autres bordels…

    Répondre

  2. Anthony écrit:

    Au stade où on est, on est plus à ça près, je crois…

    Répondre

  3. ghaan ima écrit:

    En tous cas, ils sont stratégiques, la course aux likes va permettre de faire connaître leur site en un rien de temps!
    Ça m’énerve un peu ces concours qui jugent aux votes, c’est nos capacités marketing qui sont testées ici…
    Sinon, je ne suis pas d’accord avec toi sur deux points:
    Cela ne va pas formater le fond des textes, juste: les thèmes qui gagneront seront dépendant du public qui s’emparera de ce nouveau réseau. Wattpad appartient aux ados, peut être celui-là aura une audience plus mâture. Par contre, il faudra formater la forme: prendre soin de tout balancer au début et de finir chaque chapitre sur un cliffanger.
    Ensuite, écrire pour soi sans se soucier des retours de sa cible, c’est se tirer une balle dans le pied si notre but c’est d’être lu (et accessoirement publié ^^). Après, si c’est des ados fans de TMI qui te font des retours sur un roman hard science pour nerds bah… faut pas prendre au premier degré ;)

    Répondre


Répondre à ghaan ima Annuler la réponse.