Bienvenue dans un monde d'écriture

Le clown de retour au cinéma

Le clown de retour au cinéma dans Adaptations et projets avec auteurs à venir caY a-t-il des coulrophobes dans l’auditoire ? Si oui, qu’ils ne lisent pas cet article. Les autres, vous pouvez rester. Et, juste au cas où, non je ne parle pas du retour de Sven Martinek sous le masque du Clown (si vous avez connu les années 90 et l’époque où les Allemands remuaient un peu leurs séries télé, vous saurez de quoi je parle. Pour les autres, il y a Google ;) ).

Bref, vous aurez deviné à l’image, hein, je viens vous parler du clown le plus célèbre de la littérature fantastique, de l’œuvre qui a, selon la profession, contribué à l’éventuelle peur ressentie par pas mal à leur vision, et qui les fait littéralement haïr Stephen King : Ça !

Si le fabuleux et très épais (1500 pages tout de même pour l’ensemble) roman de King a déjà été assez bien adapté avec un téléfilm de trois heures, c’est cette fois le cinéma qui s’intéresse au clown maléfique.

Au menu, deux films réalisés par Cary Fukunaga, scénarisés par lui-même et Chase Palmer. Le tout produit par David Katzenberg et Seth Grahame-Smith avec leur société KatzSmith, pour le compte de Warner Bros. Roy Lee et Dan Lin seront aussi à la production.

Bref, Stephen King a définitivement le vent en poupe à Hollywood en ce moment, tant les projets d’adaptation se multiplient autour de ses livres.

Pour rappel, résumé du livre.

Tout avait commencé juste avant les vacances d’été quand le petit Browers avait gravé sesinitiales au couteau sur le ventre de son copain Ben Hascom.
Tout s’était terminé deux mois plus tard dans les égouts par la poursuite infernale d’une créature étrange, incarnation même du mal. Mais aujourd’hui tout recommence. Les enfants terrorisés sont devenus des adultes. Le présent retrouve le passé, le destin reprend ses droits, l’horreur resurgit. Chacun retrouvera dans ce roman à la construction saisissante ses propres souvenirs, ses angoisses et ses terreurs d’enfant, la peur de grandir dans un monde de violence.

Ça de retour au cinéma

8 juin, 2012 à 17:07


Laisser un commentaire