Bienvenue dans un monde d'écriture

Chroniques Martiennes

Chroniques Martiennes dans Critiques et chroniques littéraires 110731020533788172

Auteur:
Ray Bradbury

Genre:
Science Fiction

Synopsis:
« J’ai toujours voulu voir un Martien, dit Michael. Où ils sont, p’pa ? Tu avais promis.
- Les voilà », dit papa. Il hissa Michael sur son épaule et pointa un doigt vers le bas.
Les Martiens étaient là. Timothy se mit à frissonner.
Les Martiens étaient là – dans le canal – réfléchis dans l’eau. Timothy, Michael, Robert, papa et maman.
Les Martiens leur retournèrent leurs regards durant un long, long moment de silence dans les rides de l’eau…

Avis:
Un livre qui pourrait s’appeler Chroniques Terriennes, ou encore Chroniques de la Vie Ordinaire… Sur Mars.

Chroniques Martiennes est en effet un enchaînement de scènes sans lien direct, des chroniques de la vie ordinaire (d’abord celle des Martiens, puis celle des colonisateurs) sur Mars… Et surtout un incroyable miroir de notre propre société, certes contemporaine à Bradbury, mais encore parfaitement valable aujourd’hui.

En quelques années, l’Homme débarque, colonise et détruit une terre qui avait survécu plusieurs millénaires. La plume de Bradbury est pleine de poésie mélancolique qui traduit parfaitement cet état de fait, où l’on découvre lentement racisme, censure, luttes…

Comme si l’Homme ne pouvait pas s’empêcher d’emmener avec lui tout ce qui a écrit son Histoire dans le sang, tous ses péchés, comme s’il les portait profondément en lui.
Les 3 derniers chapitres/nouvelles, qui constituent un épilogue, sont d’ailleurs presque terrifiants, nous plaçant devant le destin annoncé de l’Humanité si elle continue sur sa lancée.

C’est beau et triste, et on ne peut s’empêcher de penser que l’Homme reste l’Homme, où qu’il soit, aveuglé de peur devant l’inconnu et de désir de conquête…

31 juillet, 2011 à 14:14


Un commentaire pour “Chroniques Martiennes”


  1. BlackWolf écrit:

    De cet auteur je n’ai lu que Fahrenheit 451 mais je dois dire que ce livre me tente bien.

    Répondre


Laisser un commentaire